Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

universités - Page 5

  • Langue bretonne en ligne

    Imprimer

    Kervarker est un site web édité par l'association SAV-HEOL de Rennes  (enseignement et promotion de la langue bretonne) et présente des cours basés sur la méthode de Mark Kerrain, enseignant de breton au lycée Zola à Rennes, à l'Université de Haute-Bretagne et président de Sav-heol.

     

    Sur Kervarker, on peut trouver des leçons de breton, accompagnées d'extraits audio mp3.  Mais c'est aussi une adresse pour que tous ceux qui s'intéressent à la langue bretonne puissent communiquer entre eux via un accès membre.

     

    Comme le site est disponible en cinq langues (breton, français, allemand, espagnol, anglais) , il ouvre même les portes au développement du breton hors des frontières régionales et nationales. (idremeau)

     

    Site KERVARKER:
    http://www.kervarker.org/index.php

     

  • Internet, l'atout en plus

    Imprimer

    L'association rennaise des anciens de Sciences Po informe sur son blog de la possibilité de se préparer via internet à l'examen d'entrée en la première année.

    La préparation d’été organisée par la Documentation française et Sciences Po ayant eu un franc succès avec plus de 300 inscriptions, elle est reconduite pour mi-décembre 2005 sur une période de vingt semaines.

    C'est une réelle aubaine pour ceux qui sont à l'étranger et qui veulent intégrer l'école tout comme pour ceux qui en plus de leurs cours de terminale peuvent s'y préparer très sérieusement. (idremeau)

     

    Lire l'article:
    http://blog.anciens-sciencesporennes.net/article.php3?id_article=112

    Site de la préparation en ligne:
    http://sciencespo.ladocumentationfrancaise.fr/

  • Réduire pour séduire

    Imprimer

    zum Audio-Artikel

     

     

    Il est bien rare pour ceux qui travaillent dans le domaine du e-learning de ne pas avoir rencontré au fil de leurs lectures, de leurs travaux ou de conférences les concepts de Microlearning et Mobile Learning.

     

    ???? Mais le Microlearning, c'est quoi ????
    C'est sans doute chercher à créer le plus petit noyau de contenu qui puisse servir à générer un apprentissage???
    C'est peut-être trouver des structures flexibles capables de s'adapter à tous supports mobiles ???

     

    ???? Et le Mobile Learning, alors ????
    Ce serait tout simplement appliquer la technologie du sans fil et de la téléphonie mobile à des fins pédagogiques ???

     

    medium_yiibu.jpgPour ma part, j’avoue en avoir déjà entendu parlé puis les avoir aussitôt oubliés jusqu’à ce que je tombe sur ...... Yiibu.

    Yiibu, un nom aux consonnances exotiques qui sonne joliment "Web 2.0"  .

     

    En découvrant le site, ces réflexions sur la mobilité et les microformats pédagogiques ont refait surface accompagnées de leurs nombreux points d’interrogation.

     

    Yiibu se présente comme un service de distribution de ressources libres pour des applications de micro-learning.

     

    ~ Leur première carte maîtresse est le design, que l'on doit à Stephanie Rieger.

    ~ la seconde est la question des formats qui font que les contenus sont lisibles sur les téléphones portables, les PDA (Personnal Digital Assistant), les PSP (PlayStation Portable) et les iPods!

    ~ et la troisième, c'est  l'idée de vouloir distribuer ces ressources sous licence "creative commons".

     

    Pour entrer dans le monde de Yiibu,  il faut avant tout adhérer à cette philosophie  de "partage" et être familier d'un certain nombre de mots de vocabulaire tels que Content Stack, Snippets ou encore Widgets.

     

    L'avenir pour Yiibu en tout cas est très prometteur:  les organisateurs de Microlearning 2005 ont pensé les inviter pour leur prochaine conférence en 2006 et Stephen Downes, l’expert des experts e-learning a testé Yiibu pour nous.

     

    Mais tout ceci me laisse perplexe car j'adhère...

    • à l'approche pédagogique de présentation des contenus comme "mini-fiches"
    • à l'idée que rendre les ressources éducatives disponibles sur des objets personnels changeront le rapport au savoir
    • à la possibilité de toucher des pays où l'utilisation du portable est plus répandue que celle de l'ordinateur

    mais je m'interroge sur ...

    • la mince frontière vers la "kleenex"- éducation
    • la création de contenus pour les enfants, ce qui sous-entendrait qu'ils aient un portable!!
    • la réelle assimilation des contenus et pour l'apprenant la difficulté d'appréhender des connaissances dans leur globalité pédagogique
    • sans oublier la nécessité d'avoir 10/10 aux deux yeux !

    En tout cas, si je m'en réfère au nombre d'entreprises ou d'organisations françaises impliquées dans les différents projets, cela n'a pas l'air d'inquiéter ni d'intéresser beaucoup de monde en France. Et s' il y avait là un marché à prendre ? (idremeau)

  • E-formations en développement durable

    Imprimer

    UVEDTrès discrètement, l'Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED) fait son entrée sur le web.

    Elle regroupe depuis juin 2005 des universités et organismes de recherche qui proposeront à terme des formations qualifiantes en environnement et en développement durable.

     

    Les demandes d'adhésion sont centralisées à l' Université de Rennes 2 par Carole Nocéra-Picand.

     

    Les universités adhérentes dont Rennes 1, Rennes 2, l' Université de Bretagne Occidentale et l'Agrocampus de Rennes pourront avoir accès aux cours et aux ressources pour leurs étudiants. (idremeau)

     

    Site de l'UVED:
    http://www.uved.fr/

    Ministère de l'écologie et du développement durable:
    http://www.ecologie.gouv.fr/sommaire.php3

     

  • ENT: des Campus virtuels

    Imprimer

    zum Audio-Artikel

     

     

     

    De plus en plus d'étudiants ont leur ordinateur portable en bandoulière, le Wi-Fi s'installe partout sur le campus, il était temps que l' Université Numérique Bretagne mette en place son (ou plutôt ses) Environnement(s) Numérique(s) de Travail (ENT).

    L'enjeu technologique est de taille car un ENT donne aux étudiants et au personnel de l'enseignement supérieur accès aux nombreux réseaux sur lesquels s'appuient les différents services universitaires.

    En se connectant en tout lieu, à tout endroit, à toute heure, les personnes actives sur le campus auront la possibilité de régler virtuellement toutes leurs démarches auprès des différents services de la faculté.

    Et ce, par une entrée unique avec accès sécurisé et une seule authentification nécessaire.

    La plateforme de l'ENT regroupe:

    • un service d'information sur la  vie étudiante
    • un service administratif scolarité (inscriptions, notes, stages, ... )
    • un service administratif (Ressources humaines)
    • un service pédagogique (accès aux supports de cours, cours e-learning, gestion emploi du temps, ...)
    • un service documentation (catalogue bibliothèque, consultation en ligne , ...)
    • des outils de communication (chat, forums, mail, ...)

    Quatre établissements bretons ont d'ores et déjà ouvert leur ENT: L' Université Rennes 1, Université Rennes 2, l'IUFM et l'UBO (Université Bretagne Occidentale) et mettent tout en oeuvre pour développer l'accès aux services.

    Si la Bretagne est si dynamique, c'est qu'elle est bien représentée au niveau national au sein du consortium d'organisation ESUP-portail.

    L' Université de Rennes 2, l'IUFM Bretagne et Université de Rennes 1 sont en effet des établissements partenaires responsables du déploiement et Rennes 1 est aussi une des universités responsables du développement. (idremeau)



    Université Rennes 1
    http://portail.univ-rennes1.fr/html/index.html

    Université Rennes 2
    http://portail.uhb.fr/html/index.html

    IUFM Rennes
    http://esup.bretagne.iufm.fr/

    UBO (Université Bretagne Occidentale)
    http://ent2.univ-brest.fr/