Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La FOAD en action - Page 10

  • AFPA: Des parcours à la carte

    Imprimer

    Entretien avec Micheline Boulay
    Responsable régionale Bretagne de l'enseignement à distance à l'AFPA


    "Imaginez que vous êtes demandeur d'emploi désirant une formation, mais... quel est votre projet?"

    Ainsi commence la simulation présentée par Micheline Boulay en introduction à la présentation de la plateforme TS2000*, utilisée à l'AFPA pour générer des parcours d'autoformation.

    Une entrée en matière très concrète qui nous guidera pas à pas au travers des mille et une fonctionnalités de l'application.

    TS2000 assure le suivi administratif - déclenchement du paiement de la formation via le système d'information OSIA jusqu'à l'attestation finale - et organise le suivi pédagogique des tuteurs et des correcteurs.

    Dès le premier entretien, une fois le test de positionnement effectué, les renseignements et attentes du futur apprenant sont analysés par un formateur et enregistrés aussitôt sur le logiciel. L'apprenant pourra ainsi avoir son parcours de formation sous les yeux à la fin de l'entretien.

    Les ressources sont granularisées à l'extrême pour permettre une réponse en finesse à la demande et le parcours se dessine petit à petit ponctué par les différents modes de tutorat proposés (à distance ou présentiel).

    Le stagiaire va recevoir ses cours par voie postale mais s'il a accès à internet il pourra aussi se les procurer au fur et à mesure sur la plateforme avec son code d'accès. Ce sera au tuteur d'organiser de lui-même l'accompagnement en se servant des outils de communication selon la progression et surtout le besoin de l'apprenant au vu de l'évolution des apprentissages dans le parcours défini.

    Chaque apprenant a accès à un "Espace Bénéficiaire" regroupant les fonctionnalités communicationnelles (forum, chat, mail) dont il peut se servir pour rester en contact avec le tuteur. La fréquence d'utilisation de cet espace se fait selon le degré d’appropriation des formateurs - et des stagiaires et certains tuteurs assurent déjà par ce biais des regroupements virtuels d’apprentissage.

    La souplesse d'utilisation de cette plateforme et ses performances ne doivent pas faire oublier que les formateurs qui la manient ont parfaitement intégré l’accompagnement de l'apprenant en autoformation. De plus, la mise à distance implique une toute autre approche incluant écoute, régulation et aussi développement de compétences méthodologiques ou relationnelles.

    Avec TS2000 ou la plateforme Sylfide, l'AFPA continue à expérimenter la mise en place de formules FOAD sur des formations telles GREC (Gestion pour les repreneurs d'entreprises et créateurs) dans six régions ou TSRITE (Technicien Supérieur en Réseaux Informatiques et Télécommunications d'Entreprise) à St Brieuc.

    Mais au-delà des plateformes, c'est la question de l'accompagnement des formateurs dans cette conduite du changement face à leurs pratiques pédagogiques et à leurs connaissances en matière de nouvelles technologies qui se pose. (idremeau)

    *voir l'article: "Des ressources à foison"

    Gestion des parcours FOAD sur TS2000:
    http://foad.cnefad.com/themes/gestparc_foad.htm

  • Formation phytosanitaire à distance

    Imprimer

    Entretien avec Anne Sauldubois, directrice du Centre de Formation Florilan (Hortilan)

    Florilan, basé à Langueux dans les Côtes d'Armor, propose des formations dans le domaine de l'horticulture et du paysage et prépare notamment à distance au "certificat ADPA", le certificat de qualification professionnelle pour les Applicateurs et Distributeurs de Produits Antiparasitaires.

    Il s'agit d'une formation courte (env. 100 heures) découpée en trois unités de contrôle dont deux totalement à distance - les apprenants peuvent être dispensés de la troisième selon leur cursus.

    Une formation qui permet de répondre rapidement à la demande car on peut y entrer à tout moment et se former chez soi, dans un des points de téléformation (P@t) ou encore directement au centre. L'adéquation du mode d'évaluation "type QCM" avec la plateforme "Sylfide"* a séduit la directrice qui voit dans cette formation une réelle flexibilité pour l'apprenant.

    D'autres ressources existent mais leur "mise à distance" nécessite temps et moyens qui ne sont actuellement pas présents pour développer une offre e-learning plus conséquente. La formation en Conception Assistée par Ordinateur sur Autocad par exemple se fait donc essentiellement en centre de formation ainsi que l'utilisation des ressources multimédia sur les bases horticoles mises à disposition en interne aux élèves du centre. (idremeau)


    *Sylfide est la plateforme de téléformation du Groupe Initiatives

    Certification ADPA:
    http://www.hortilan.com/e-formation/ead/adpa/fiche_ADPA.htm

    Hortilan-Florilan
    http://www.hortilan.com/e-formation/formation.htm

  • Rennes: Cadres de santé et licence par e-learning

    Imprimer

    L'Institut de Formation des Cadres de Santé du GREFOPS (Groupement REnnais pour la FOrmation des Professionnels de Santé) propose à ses étudiants une formation pour le diplôme de cadre de santé - sur site - couplée à une licence en sciences humaines et sociales via Internet en collaboration avec le département des sciences de l’éducation de l’Université de Franche Comté.

    Ce projet d'obtention d'une licence en formation à distance avec une université est coordonné par Bertille Patin, formateur de cadres de santé à l'IFCS. Il a débuté sous sa forme e-learning à la rentrée 2004 après avoir été testé en version papier pendant deux ans avec une autre université. En effet, depuis une loi de 2002, les cadres de santé accèdent par concours sur titre à la nomination "cadre" et un diplôme niveau licence leur est alors un atout majeur.

    L'introduction d'une licence par e-learning a provoqué certes de nombreux aménagements pédagogiques et organisationnels mais cela a permis aussi une réflexion approndie sur le développement stratégique à choisir. L'expérience est actuellement en cours et les résultats de la licence permettront de réaliser un premier bilan.

    Quoi qu'il en soit, la mise en place du projet au sein de cet institut a mis en lumière combien il est important de nécessiter l'implication de tous (équipe pédagogique, administrative, dirigeants, apprenants) et de ne pas passer au travers de nombreuses remises en question. Il montre aussi que ces nouveaux dispositifs sont incontournables si l'on veut prendre en considération l'apprenant dans son entité et sa faculté à évoluer dans un contexte professionnel utilisant de plus en plus les nouvelles technologies. Ainsi fort de cette autonomie d'apprentissage nouvellement découverte et assimilée, il aura appris à s'affirmer individuellement au sein d'un groupe.(idremeau)

    IFCS-Grefops:
    http://www.ifcs-grefops.com/

  • Classe virtuelle à l'IUFM de Bretagne

    Imprimer

    Entretien avec Brigitte GRUSON,
    formatrice de langues à L'IUFM* et pilote du projet "Ateliers de conversation en langues étrangères"


    A l'IUFM de Bretagne vient de se terminer un projet innovant sur l'utilisation en formation de l'outil de webconférence - la classe virtuelle Centra - dans le cadre d'un dispositif national d'expérimentation.

    Depuis la rentrée 2004, l'IUFM de Bretagne organise pour ses étudiants des sessions de formation en langues par vidéoconférence et avec partage de documents via une seule et même application .

    Le point de départ de cette expérimentation est un besoin réel de proposer une formation adéquate à des stagiaires professeurs des écoles de première année amenés à préparer une épreuve orale de concours jusque là suivie par une préparation écrite au CNED. Ces formations visent des non-anglicistes - car pas assez nombreux pour être encadrés par un formateur sur place - dissiminés ainsi sur les différents sites de l'IUFM:

  • Atelier allemand: 5 stagiaires sur trois sites (Vannes, Brest, Quimper)
  • Atelier espagnol: 4 stagiaires à Vannes
  • Atelier italien: 3 stagiaires (Vannes , Brest, Quimper)

    Les stagiaires d'allemand, d'espagnol et d'italien se sont vus alors proposer en complément de la formation CNED la possibilité d'utiliser le webconferencing lors d'une connexion hebdomadaire - dans un centre ressource ou une salle informatique des IUFM - de trois quarts d'heure avec un assistant en langue ("natif") basé à Rennes.

    Le Webconferencing et notamment l'outil Centra permet d'établir avec plusieurs correspondants distants une communication audio et vidéo synchrone (en temps réel) via Internet tout en bénéficiant du partage de données. Un outil très intéressant pour les professeurs de langues qui peuvent ainsi, à distance, à l'instar d'une salle de classe faire appel aux quatre compétences nécessaires à l'acquisition d'une langue: la compréhension orale, la compréhension de l'écrit, l'expression orale et l'expression écrite. Le fait que l'on puisse enregistrer la séance est un atout supplémentaire pour le stagiaire qui peut la revoir et la réécouter à son rythme.

    De fait, les assistants après une formation pour gérer l'outil ont dû faire appel à toute leur créativité pédagogique pour réaliser des cours en ligne (scannerisation, fichiers audio, ....) adaptés au support et aux exigences du programme du concours. Du coté des apprenants, la Cellule Informatique Multimédia de l'IUFM a réalisé des fiches pratiques explicatives mises à disposition sur l'application et consultables lors de la session.

    Brigitte Gruson ne cache pas l'apparition de problèmes techniques ralentissant la mise en marche du projet. Cependant grâce au support sur les différents sites par le biais d'un technicien informatique et grâce à la résolution rapide de problèmes "environnementaux" - la mise à disposition par exemple d'une salle de formation dédiée aux langues a permis à une animatrice de langues de pouvoir parler plus fort et d'adapter son débit de voix à l'outil pour se rendre plus compréhensible auprès des stagiaires - l'expérience s'est achevée positivement fin mars.

    Cette expérimentation fera bientôt l'objet d'une évaluation nationale mais déjà Brigitte Gruson a recueilli les impressions et relevé l'accueil encourageant qui a été fait au dispositif par les stagiaires et les animateurs. Elle en voit de plus une application envisageable dans des "formations croisées" (échanges avec des partenaires étrangers) pour des stagiaires de seconde année ainsi que dans la formation continue pour la pratique de langues étrangères.

    Si le webconferencing s'impose de plus en plus dans la secteur de la réunion en ligne, il est certain qu'il a aussi une place émergente dans le secteur de la formation car il permet avec une qualité de réseau fiable de recréer une vraie dynamique de groupe et d'ouvrir l'apprenant, comme le formateur, à de nouvelles compétences qu'elles soient d'ordre intellectuel (savoir adapter des ressources au multimédia et exploiter de l'information), méthodologique (créer une présentation web) ou d'ordre de la communication (savoir écouter les autres et s'exprimer de façon claire et précise).(idremeau)



    Fiche Projet:
    http://www.iufm.education.fr/classe-virtuelle/

    *IUFM de Bretagne: Institut de Formation des Maîtres
    http://www.bretagne.iufm.fr/

    Centra
    http://www.webvisioconf.com/symposium.php



  • L'expérience du Morbihan

    Imprimer

    Interview de Mr Bernard Nicolas
    Chef du service Emploi Formation de la Chambre d'Agriculture du Morbihan


    Suite à l'intervention de Bernard Nicolas lors d'une table ronde à Guingamp (voir article "Zoom sur le 22"), j'étais restée un peu sur ma faim et désirais en savoir plus sur l'implication de la Chambre d'Agriculture du Morbihan dans la FOAD. Je me suis donc rendue à Vannes.

    Deux choses m'avaient marquée lors de ce compte-rendu d'expérience : l'accent sur l'individualisation et la réponse faite aux besoins des apprenants. Mais comment être performant et répondre à la diversité des besoins ?

    La réponse de Bernard Nicolas est simple: Modulariser et croire en l'apprenant.

    Car tout le travail - et il est considérable - de l'équipe pédagogique part du postulat: Plus l'apprenant pourra se concentrer sur ses propres besoins, mieux il apprendra.
    L'approche de l'équipe pédagogique de la Chambre d'agriculture du Morbihan est centrée sur l'apprenant et sa capacité à apprendre en autonomie.

    Chaque besoin de compétences - transverses ou spécifiques- est analysé et décliné en objectif de formation. Un parcours de formation individuel peut ainsi être construit avec les modules et les séquences directement nécessaires à la formation. La mise en ligne de toutes ces ressources sur la plateforme de formation (Syfadis) permet alors à l'apprenant d'appréhender à son rythme les contenus tout en étant suivi par un formateur.
    Dans cette équipe rien n'a été laissé au hasard, les formateurs connaissent leur rôles. Un référentiel du formateur a d'ailleurs été conçu pour leur permettre de bien se positionner.

    Selon Bernard Nicolas, les clés de la réussite reposent sur les points suivants:

  • pouvoir répondre à une préoccupation quotidienne, réelle et concrète de l'apprenant
  • modulariser, séquencer au maximum la formation pour permettre la réutilisation des compétences transversales et individualiser la formation.
  • mutualiser les connaissances des centres partenaires
  • ouvrir la réflexion lors de la conception des ressources à de potentiels utilisateurs extérieurs
  • faciliter l'accès aux ressources auprès des apprenants (un seul identifiant pour plusieurs plateformes d'information et de formation)


  • L'accès à Internet et aux nouvelles technologies ne semblent plus être un frein majeur à la formation à distance. Les stagiaires de la chambre d'agriculture se voient parfois confier un portable, peuvent se rendre dans les P@t ou venir dans les centres ressources où ils bénéficient en plus du soutien d'un animateur.

    Pour l'année 2004-2005, 150 à 200 apprenants suivent les modules de formation diplomante (BPA, BPREA, Certificats de Spécialisation) dans les filières laitière et bovine, porcine, horticole, avicole et une soixantaine se sont inscrits aux différents modules de perfectionnement de la formation continue.

    De plus, l'équipe pédagogique portera son savoir-faire au niveau national puisqu'elle s'est vue confier la constitution d'un parcours de formation sur la nouvelle Politique Agricole Commune (PAC) à destination de toutes les Chambres d'Agriculture.

    Si son nom lui porte chance, le programme Méristème "une nouvelle façon de se former en agriculture" sera amené à multiplier son offre et de nouveaux modules de formation à distance verront le jour tout en visant une augmentation à 60% (40 % actuellement) du travail en autonomie des apprenants dans les formations diplômantes. (idremeau)


    Chambre d'Agriculture du Morbihan
    www.synagri.com